Compeyre

Identification


Numéro INSEE : 12070
Numéro CAG : 70
Protection :
Cité : Rutènes
Département : Aveyron
Commune : Compeyre
Lieu-dit : L'Ermitage
Classification fonct. : NC
Fiabilité agglomération : Niveau 0
Recherches en cours :
Etat de la fiche : En cours

Environnement géographique


Situation :

La commune est située à moins de 10 km au nord-est de Millau (voir notice) et est frontalière de celle de Rivière-sur-Tarn (voir notice).

Topographie et altitude : Installée au pied du Luzergue qui culmine à 860 m d’altitude, la commune s’étend entre 394 et 500 m d’altitude sur le flanc de la montagne.
Réseau hydrographique:
Environnement géographique :

Éboulis.
Domérien : marnes feuilletées

Historique des recherches


Les recherches sur la commune de Compeyre doivent beaucoup aux travaux menés par P. Gribal dans les années 1930-1940. Les mentions de découvertes, anciennes (1850-60) et plus récentes (1930-40) ont été reprises dans l'inventaire édité par A. Albenque. Depuis, peu de découvertes sont mentionnées sur la commune, la dernière, pour l'époque romaine, date de 1990. C'est A. Albenque dans son étude sur les Rutènes, qui propose l'hypothèse de l'agglomération antique à la suite d'une occupation de l'Âge du Fer.

Sources


Chronologie


Topographie


Organisation - Edifices religieux et nécropoles - Temples et sanctuaires :
Identifiant Type lieu de culte Décoration Péribole Divinité

Activités, productions et échanges


Le territoire


Habitat rural :

Deux hypothétiques villae sont localisées sur la commune. La première (EA 120700101) à Pailhas livre un important mobilier : briques, céramiques, sigillée, canalisation en terre cuite, meule, urne à résine, verre, tige en bronze, monnaie, clous, ossements d'animaux, …
La deuxième, à 500 m en amont de la commune d'Aguessac, en rive droite, n'a livré que des fragments de mosaïque.

Synthèse


Bilan :

Les découvertes sur cette commune sont insuffisantes pour attester d'une agglomération. Si deux villae semblent bien s'être installées à proximité du Tarn, le lieu de culte de l'Ermitage reste hypothétique et seules des études complémentaires permettraient de revoir ou non cette interprétation.
De fait, cette proposition d'agglomération est classée au rang de fiabilité 0 des sites rejetés et aucune cartographie sur cadastre ne sera proposée en raison de la faiblesse des données existantes.

Bibliographie


Labrousse M. (1962) Information archéologique. Gallia 20 (2) : p.549.
Gruat P. et al. (2011) Carte Archéologique de la Gaule, L'Aveyron (12). Paris : Maison des Sciences de l'Homme.
Pisani P. (2011) Les campagnes rutènes sous le Haut-Empire : la question des agglomérations secondaires. In Les Rutènes, du peuple à la cité. Bordeaux : Aquitania, p. 637-682.