Crozant

Identification


Numéro INSEE : 23070
Numéro CAG : 70
Protection :
Cité : Lémovices
Département : Creuse
Commune : Crozant
Lieu-dit : L'Eperon
Classification fonct. : NC
Fiabilité agglomération : Niveau 0
Recherches en cours :
Etat de la fiche : En cours

Environnement géographique


Situation :

La commune est située au nord du département de la Creuse, au nord-est de La Souterraine (voir notice).

Topographie et altitude : Promontoire : 268 m
Réseau hydrographique:
Rivière Creuse à une distance de 0.00 kms
Environnement géographique :

La ville est installée sur un promontoire (268 m d'altitude) qui domine la vallée de la Creuse.

Géologie : Leucogranite de Crozant, sous faible recouvrement de formations superficielles et d'altérites.

Historique des recherches


L'ensemble des mentions de découvertes, limitées à quelques tuiles, céramiques, monnaies et coffres funéraires isolés, datent des années 1940 à 1970 avec les recherches de G. Janicaud puis de G. Lintz.

Sources


Chronologie


Topographie


Organisation - Edifices religieux et nécropoles - Sépulture isolée :
Type de sépulture Contenant Coffre funéraire
Incinération Urne en verre (Morin-Jean 8)
Incinération Oui
Incinération Oui
Incinération Oui
Incinération Oui
Organisation - Habitat:
Identifiant Type d'habitat Longueur Largeur Nombre de pièces Décoration Chauffage Thermes Activités artisanales
CROZANT-Occupation-01 Habitat non défini
CROZANT-Occupation-02 Habitat non défini
CROZANT-Occupation-03

Activités, productions et échanges


Le territoire


Synthèse


Bilan :

Cette proposition de G. Lintz (information orale, installation comparable à celle d'Uzerche), en raison d'une longue occupation de l'éperon du Néolithique au Moyen Âge (avec cependant une lacune à l'Âge du Fer et au Haut-Empire), n'est pas suffisamment documentée archéologiquement pour dépasser l'interprétation comme occupation rurale du Bas-Empire attestée par de la céramique sigillée d'Argonne et quatre monnaies. Une reprise des travaux sur l'éperon permettrait peut-être de mieux appréhender l'ensemble de l'occupation et de la caractériser pour chaque phase chronologique. En l'état actuel des connaissances il convient donc de classer cette proposition au rang de fiabilité 0 des sites rejetés.

G. Lintz présente l'ensemble du mobilier découvert dans l'ouvrage Crozant. Etudes archéologiques (Collectif 1985 : 138-140).

Bibliographie


Collectif. (1985) Crozant. Etudes archéologiques. Guéret : Verso.

Dussot D. (1989) Carte Archéologique de la Gaule, La Creuse. Paris : Maison des Sciences de l'Homme.

Fournier P.-F. (1965) Informations archéologiques. Gallia, 23, 2, p.390‑391.

Hugon H. (1931) Procès-verbal de la séance du 25 février 1932. Mémoire de la Société des Sciences Naturelles, Archéologiques et Historiques de la Creuse, 25, p.XXXIX.

Janicaud G. (1935) Mélanges archéologiques (sixième série). Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 26, 1, p.34‑66.

Janicaud G. (1937) Statues locales en granit de divinités gallo-romaines. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 26, 3, p.469‑471.

Janicaud G. (1940) Crozant. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 27, 3, p.500‑513.