La Souterraine

Identification


Numéro INSEE : 23176
Numéro CAG : 234
Protection : Néant
Cité : Lémovices
Nom antique : Bretum ? (Janicaud 1947 : 241)
Nom médiéval : Brede ou Breda > Bredarium, ... (Janicaud 1947)
Département : Creuse
Commune : La Souterraine
Lieu-dit : Bridiers
Classification fonct. : Classe 4
Fiabilité agglomération : Niveau 2
Recherches en cours : Oui
Etat de la fiche : Terminée

Environnement géographique


Situation :

La commune est située à l'ouest du département de la Creuse, non loin de la limite avec celui de la Haute-Vienne, le long de l'actuelle RN145.

Topographie et altitude : Plateau, 440 m
Réseau hydrographique:
Rivière Gartempe à une distance de 6.90 kms
Environnement géographique :

Le site est installé sur un petit plateau à une altitude comprise entre 437 et 441 m.

Complexe granitique de Guéret : monzogranite porphyroïde à biotite et cordiérite à grain moyen-grossier (4-7 mm).

Sols bruns acides (relativement pauvres en bases échangeables, notamment le calcium).

Historique des recherches


Les premières découvertes et mentions d'une occupation laténienne et antique sur la commune sont très anciennes. En 1885, Garrigou-Lagrange, auteur d'un procès-verbal de réunion de la Société Archéologique et Historique du Limousin, mentionne que Y.-J.-J. Fesneau possède un musée personnel constitué notamment à partir de ramassages sur la commune (Garrigou-Lagrange 1885 : 332 > description d'une visite de terrain qui signale des tumuli, de "longues et solides murailles", "des urnes funéraires couvertes de pierres plates", "la maison du chef gaulois GABUROS ni celle du guerrier VLERVN"). En effet, instituteur de la commune, Fesneau entama à partir de 1835 plusieurs campagnes de fouilles, au hasard, avec ses élèves. Par la suite, de nombreux chercheurs se sont intéressés au site de Bridiers comme G. Janicaud et D. Dussot, livrant une abondante littérature. Une description, basée sur une visite du site avec Y. Fesneau, est proposée par G. Camiade en 1884 dans laquelle il mentionne plusieurs découvertes de sépultures (Camiade 1884).

Des descriptions générales anciennes (abbé Texier, Y.-J.-J. Fesneau, M. de Beaufort), localisées par rapport à l'ancienne route de Guéret, sont disponibles dans Fesneau 1862 et dans De Beaufort 1851 (1852) qui précise que la construction de la route de Guéret a mis au jour de nombreux éléments et notamment détruit un bassin circulaire de plus de 20 m de longueur (p. 249). Il site notamment les lieux-dits sur lesquels s'étend selon lui la ville antique (non vu par M. de Beaufort) : entre les chemin de la Faux et de Noth, terres de Puits, de l'Eglise, guérets du Gros-Buisson, des Movières, de Couderchout, des Piles, de Pierreredonde, de la Croix auquels il ajoute les praires sud-est et cinq taillis.

Valadeau, MSSNAC, XVIII, 2 : p. 458 : superficie de 40 ha ; a réalisé une fouille en 1911 au "taillis des frères Jamot" (cadastre D 1262, "Mauvières" ou "Movières" ; première céramique à 50 cm de profondeur, à 80 cm une aire d'argile grise d'une épaisseur de 20 cm ; en suivant la couche vers le Sud-Est : os, clous, charbon, cendres, scories, céramiques (sans doute MET), vases lacrymatoire > incinération dans un "caveau" rectangulaire en moellons (3 x 1,20 x 0,5 m) avec de nombreux cloux qui laissent penser à des urnes fermées dans des coffres en bois. Il précise que les autres sondages pratiqués sur le même plateau n'ont rien donné (p. 471). Parmi le mobilier mis au jour et décris : des scories (analysées par L. Michel de la faculté des sciences de Paris) qui seraient des scories de forges "à la catalane". Il conclue en annonçant que d'autres fouilles dans la ville "ont donné des résultats satisfaisant".

En 1992-93, la mise à 2 x 2 voies de la RN 145 et son racordement à la CD 74 a conduit à la réalisation d'une fouille de sauvetage sous la direction de J.-F. Flécher. La fouille a eu lieu dans la partie sud de la parcelle CO19 (soit une emprise de 6 340 m²). Les fouilles ont révélé différents édifices construits en maçonnerie (bâtiments 6, 7, 9, 10), en terre et bois ou en bois seul, des aménagements hydrauliques, des installations artisanales, des cheminements (Flécher 1993).

En 2010 et 2011, dans le cadre de la thèse, deux campagnes de prospections terrestres et aériennes ont également été menées.

En 2017, un levé LiDAR a été mené sur le bois de Bridiers (Baret 2017).

Chronologie des principaux auteurs :

  • 1835 : Yves Fesneau.
  • 1864 : E. De Beauford (superficie proposée de 2 km² (1864 : 276), signale la présence de "deux loups placés sur les jambages de la porte de ce champs des morts" (1864 : 280)).
  • 1913 : Valadeau.
  • 1947 : G. Janicaud.

Sources


Epigraphie:
CIL ILA Texte Type d'inscription
XIII, 1442 Inscription Latine des Trois Gaules : 189ter

(D)IS MANIBVS | ET MEMORIAE PVLI | NI FILI ITEM | MEMORIAE PAVLI | PATRIS ITEM | NERCATI AVIN | ACVS | VIVVS POS

Funéraire
XIII, 1443

OCTO IDVS | NOVEMBRIS | OBIIT CENOS | VXOR PETRI | Revue (CIL)
ou
(O)CTO IDVS SEPTE | MBRIS OBIIT AENOS | VXOR PETRI | Callier (CIL)

Funéraire
XIII, 1441a

---]DVCIMI[---

Indéterminé
XIII,1441b

OD I E | VLERVN | D E V

Indéterminé
XIII, 205

A S R P Q I R

Indéterminé

Chronologie


Topographie


Etendue supposée :
Phase Siècle Fiabilté Superficie
0 Ier s. ap. J.-C., IIe s. ap. J.-C. Hypothétique 22.00
0 Ier s. ap. J.-C., IIe s. ap. J.-C. Hypothétique 40.00
Réseaux - Voies terrestres :
Identifiant Itinéraire
Axe La Souterraine - Ahun
Axe La Souterraine - Limoges
Axe Bourges - Bordeaux
Axe La Souterraine - Argentomagus
EA 231760010
Axe La Souterraine - Poitiers
Axe La Souterraine - Berry
Organisation - Infrastructure liées à l'eau - Sources et puits :
Organisation - Infra. liées à l'eau - Aqueducs, canalisations, égouts :
Organisation - Edifices publics - Edifices thermaux :
Identifiant Longueur bâtiment Largeur bâtiment Nb pièces Nb salles chauffées Nb bassins Décoration
Thermes de La Roseraie 23.20 17.85 15 Enduits peints
Point 13 du plan De Beauford
Organisation - Edifices religieux et nécropoles - Temples et sanctuaires :
Identifiant Type lieu de culte Décoration Péribole Divinité
Cultuel LASOUT-1 (Janicaud-4) Mercure
Cultuel LASOUT-2 (Janicaud-5)
Cultuel LASOUT-3 (Janicaud-NULL)
Organisation - Edifices religieux et nécropoles - Sépulture isolée :
Type de sépulture Contenant Coffre funéraire
Inhumation Mausolée ?
Incinération Oui
Organisation - Edifices religieux et nécropoles - Nécropole :
Identifiant Type de sépulture Nombre de sépultures Superficie Contenant Coffre funéraire
Nécropole LASOUT-1 Oui
Nécropole LASOUT-2 (Janicaud-C1) Incinération 500 0.50 Urnes en terre et en verre Oui
Nécropole LASOUT-3 (Janicaud-C3) Incinération 20 Oui
Nécropole LASOUT-4 (Janicaud-C4) Incinération 8
Nécropole LASOUT-5 Incinération
Nécropole LASOUT-6 Oui
Nécropole LASOUT-7
Nécropole LASOUT-8
Nécropole LASOUT-9 (Janicaud-C2) Incinération 20
Nécropole LASOUT-10 (Janicaud-C5) Incinération 1
Nécropole LASOUT-11 (Gros Buisson) Incinération 2 Oui
Organisation - Habitat:
Identifiant Type d'habitat Longueur Largeur Nombre de pièces Décoration Chauffage Thermes Activités artisanales
Bâtiment LASOUT-9 (CdC - Bât. 1)
Bâtiment LASOUT-1 (Janicaud-2)
Bâtiment LASOUT-2 (Janicaud-3)
Habitats non localisés
Bâtiment LASOUT-10 (CdC - Bât. 2) Foyer
Bâtiment LASOUT-11 (CdC - Bât. 3)
Bâtiment LASOUT-12 (CdC - Bât. 4)
Bâtiment LASOUT-13 (CdC - Bât. 7) 11.20 3.50 2.00 Hypocauste
Bâtiment LASOUT-15 (CdC - Bât. 9) 7.50 5.10 Foyer
Bâtiment LASOUT-16 (CdC - Bât. 10) 17.70 7.55 3.00
Description générale des structures connues
Bâtiment LASOUT-17 (MJC 1973)
Bâtiment LASOUT-18 (FB - UP70) Hypocauste
Bâtiment LASOUT-4 (Janicaud-9 | LiDAR) Autre 9.00 9.00 1.00
Bâtiment LASOUT-3 (Janicaud-8 | LiDAR) Autre 9.00 9.00 1.00
Bâtiment LASOUT-5 (Janicaud-10 | LiDAR) Autre 9.00 9.00 1.00
Bâtiment LASOUT-6 à 8 (Janicaud-v, v', v"...)
Bâtiment LASOUT-14 (CdC - Bât. 8)

Activités, productions et échanges


Artisanat :

Le territoire


Terroir :

G. Camiade (1884 : 224) signale la présence dans certaines sépultures "d'épis, bien reconnaissables, de froment et de seigle ; dans d'autres sépultures placées sous le roc ou dans un souterrain, des ossements d'oiseaux et d'herbivores".

Au Bois de Nuys (Desbordes 1977 : 438-439), à 3 km  au sud-est de La Souterraine, l'arasement d'un tertre a mis au jour en 1973 de nombreux vestiges antiques (tegulae, imbrices, enduits peints) notamment deux fragments de statues dont l'une, en calcaire (du Berry ?), est interprétée comme un Apollon et datée de la fin du Ier siècle ou du début du IIe siècle. Le contexte de la découverte est interprété par les fouilleurs comme celui d'un sanctuaire [EA 231760006]. La statue a été récupérée par la MJC en 1976 puis transportée au musée de Guéret.

J.-M. Beausoleil (2015 : 36) rapproche le développement du site de Bridiers de la vaste zone aurifère (Bénévent-l'Abbaye) située au sud et propose d'y voir l'une des sources de développement de l'agglomération protohistorique (?) et antique.

Habitat rural :

À la Petite Prade, D. Dussot a réalisé en 1992 une campagne de fouilles qui a livré un bâtiment antique, possible villa [EA 231760014], des structures artisanales [EA 231760174], des coffres funéraires [EA 231760176] et un petit bâtiment médiéval [EA 231760175]. Le premier ensemble antique couvre une superficie de 1 440 m² et le second 340 m² avec une orientation générale nord-ouest/sud-est. La première partie correspond à une vaste cour autour de laquelle se développent plusieurs salles tandis que la seconde partie comprend une zone d'habitat (avec chauffage par hypocauste de certaines salles), un atelier de forgeron et l'entrée. Plusieurs foyers ont également été mis en évidence. Le mobilier mis au jour permet au fouilleur de proposer une occupation de la fin du IIe siècle et du IIIe siècle (Dussot 1992).

Synthèse


Bilan :

Même s'il est encore difficile de bien appréhender la morphologie de l'agglomération et la densité de l'occupation, il ne fait aucun doute qu'une ville antique soit présente à Bridiers. Les quelques fouilles menées et les différentes découvertes dans le bois montrent une intense occupation structurée du Ier au IIIe siècle. Il s'agit, malgré tout, sans doute, de l'une des agglomérations les mieux connues de la cité des Lémovices, qui, de fait, est classée au rang de fiabilité 2 des agglomérations avérées.

Tableau d'équivalence des numéros de structure :

Id. Vicus De Beaufort Janicaud Flécher Beausoleil Interprétation
Ancienne route de Guéret 23 1   21 Citerne
  14 6   15 Bâtiment / espace public
  11 2   4 Place
LASOUT-Cultuel-01 10 4   3 Lieu de culte
LASOUT-Cultuel-02   5   20 Lieu de culte
LASOUT-Cultuel-03   NULL     Lieu de culte
LASOUT-Nécropole-01         Nécropole
LASOUT-Nécropole-02 17 C1   9 Nécropole
LASOUT-Nécropole-03 15 C3   7 à 24 Nécropole
LASOUT-Nécropole-04 19 C4   2 Nécropole
LASOUT-Nécropole-05 5     27 Nécropole
LASOUT-Nécropole-06         Elément funéraire (UP70)
LASOUT-Nécropole-07         Elément funéraire (2011)
LASOUT-Nécropole-08         Pb localisation = Nécropole-02 ?
LASOUT-Nécropole-09 21 C2   12 Nécropole
LASOUT-Nécropole-10 9 C5     Nécropole
LASOUT-Nécropole-11         Gros Buisson

 

Id. Vicus De Beaufort Janicaud Flécher Beausoleil Interprétation
LASOUT-Habitat-01   2     Bâtiment
LASOUT-Habitat-02 12 3   5 Bâtiment
LASOUT-Habitat-03   8   8 Bâtiment | LiDAR
LASOUT-Habitat-04 20 9   11 Bâtiment | LiDAR
LASOUT-Habitat-05   10   15 Bâtiment | LiDAR
LASOUT-Habitat-06 à 8   V, V', V"   6, 16, 18, 19 Bâtiments
LASOUT-Habitat-09     1   Habitat
LASOUT-Habitat-10     2   Habitat
LASOUT-Habitat-11     3   Habitat
LASOUT-Habitat-12     4   Habitat
LASOUT-Habitat-13     7   Habitat
LASOUT-Habitat-14     8   Habitat
LASOUT-Habitat-15     9   Habitat
LASOUT-Habitat-16     10   Habitat
LASOUT-Habitat-17         MJC 1973
LASOUT-Habitat-18         UP 70
LASOUT-Chaux-01     5    
LASOUT-Stockage-01     6    
LASOUT-Verre-01         Baret 2011
  8     1 Clé en fer (hostiarus de Fesneau)
  13     25 Balnearium de Fesneau
  18       Atelier monétaire
  22       Tour de 27 m de circonférence

Bibliographie


Baret F. (2010) Les agglomérations « secondaires » gallo-romaines dans le Massif Central, cité des Lémovices : rapport de prospection thématique. Limoges : SRA Limousin.

Baret F. (2011) Les agglomérations « secondaires » gallo-romaines dans le Massif Central, cité des Lémovices : rapport de prospection thématique. Limoges : SRA Limousin.

Baret F. (2017) Les agglomérations antiques de la cité des Lémovices. Rapport de prospection thématique avec LiDAR, campagne 2017 : Blond, La Souterraine, Saint-Goussaud. Limoges : SRA Limousin.

Buisson de Mavergnier E. (1863) La juridiction druidique de la ville ruinée de Breth. Bulletin de la Société Archéologique et Historique du Limousin, 13 : p. 49-59.

Camiade G. (1884) Note sur une urne gallo-romaine en pierre (don de M. G. Camiade) et sur le lieu de sa provenance : Breith (La Souterraine - Creuse). Bulletin de la Société de Borda, Neuvième année (1884), Premier trimestre : p. 217-227.

De Beauford E. (1852) Recherches archéologiques dans les environs de Saint-Benoit-du-Sault (Indre). Mémoires de la Société des Antiquaires de l'Ouest Année, Année 1851 : p.53-261.

Desbordes J.-M. (1977) Informations archéologiques. Gallia, 35 (2) : p. 436-439.

Desbordes J.-M. (1985) Informations archéologiques. Gallia, 43 (2) : p. 421.

Dussot D. (1989a) Carte Archéologique de la Gaule, La Creuse. Paris : Maison des Sciences de l'Homme.

Dussot D. (1989b) Nouvelles découvertes dans le vicus gallo-romain de Bridiers. Travaux d'Archéologie Limousine, 10 : p. 97-102.

Dussot D. (1990) Structures gallo-romaine à Bridiers (commune de La Souterraine, Creuse). Travaux d'Archéologie Limousine, 11 : p. 153-160.

Dussot D. (1992) La Souterraine, Document Final de Synthèse. Limoges : SRA Limousin.

Fesneau Y.-J.-J. (1862) Breith (ville peinte), tumulus de Bridiers, camps dits de César. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 3 : p. 201-217.

Flécher J.-F. (1993) La Souterraine, Document Final de Synthèse. Limoges : SRA Limousin.

Fournier P.-F. (1951) Informations archéologiques. Gallia, 9 : p. 112.

Fournier P.-F. (1963a) Informations archéologiques. Gallia, 21 (2) : p. 490.

Fournier P.-F. (1963b) Informations archéologiques. Gallia, 21 (2) : p. 492.

Garrigou-Lagrange. (1885) Procès-verbal de la séance du 29 juin 1883. Bulletin de la Société Archéologique et Historique du Limousin, 32 : p. 332.

Guibery L. (1893) Procès-verbal de la séance du 25 août 1893. Bulletin de la Société Archéologique et Historique du Limousin, 40 : p. 871.

Janicaud G. (1942) Le pays creusois à l'époque romaine, Bretum (Brède). Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 37 : p. 241-263.

Jouhanneaud C. (1892) Breith, les tumulus, la ville gallo-romaine. Bulletin de la Société Archéologique et Historique du Limousin, 40 : p. 405-411.

Kisch (de) Y. (1975) Informations archéologiques. Gallia, 33 (2) : p. 444-446.

Lintz G. (2009) Quelques céramiques communes découvertes dans des sépultures gallo-romaines de la Creuse. Travaux d'Archéologie Limousine, 29 : p. 157‑170.

Rougerie P.-E. (1878) Etude sur les emplacements des stations gallo-romaines autour d'Augustoritum et sur leur distances respectives. Bulletin de la Société Archéologique et Historique du Limousin, 26 : p. 50-61.

Vallentin F. (1883) Epigraphie gallo-romaine de la Creuse. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 5 : p. 152-154.