Ladapeyre

Identification


Numéro INSEE : 23102
Numéro CAG : 194
Protection :
Cité : Lémovices
Département : Creuse
Commune : Ladapeyre
Lieu-dit : Les Montceaux
Classification fonct. : ND
Fiabilité agglomération : Niveau 0
Recherches en cours : Oui
Etat de la fiche : Terminée

Environnement géographique


Situation :

La commune est située au nord-ouest de Gouzon (voir notice) et au nord-est de Guéret.

Topographie et altitude : Plateau : 460 m.
Réseau hydrographique:
Rivière Creuse à une distance de 12.40 kms
Environnement géographique :

La zone d'implantation du site correspond à un plateau dont l'altitude est comprise entre 458 et 472 m.

La géologie du lieu est caractérisée par le granite de Chanon, sous une faible épaisseur de formations superficielles et d'altérites (Faciès C2, à gros grain, à muscovite ; Domaine de la Marche).

Historique des recherches


En 1900, A. Guillemet après quelques découvertes sur la commune propose l'interprétation comme vicus routier du site des Montceaux. En 1928, G. Janicaud réalise des nouvelles découvertes et met en avant la présence d'une voie antique. Dix ans plus tard, en 1938, Degreve met au jour une première sépulture. Il faut ensuite attendre 1968 pour que deux villae à Montalchier et aux Combes soient signalées par Montagne. Une troisième villa est mentionnée par Desmoulin en 1970. Plus récemment, en 1989, D. Dussot met au jour un nouveau bâtiment qu'il interprète comme une villa ou un fanum.

Depuis les années 1990, G. Gouyet réalise des prospections au sol et au détecteur de métaux (autorisation SRA) aux Montceaux qui ont permis de délimiter l'emprise de l'agglomération potentielle.

Dans le cadre de la thèse (Baret 2015), des prospections géophysiques (électrique puis géoradar) menées en 2012 (Baret 2013), 2014 (Baret 2015) et 2016 (Baret 2016a), ont permis de proposer une nouvelle interprétation, celle d'une villa à pavillons multiples alignés (Baret 2016a ; Baret 2016b).

Sources


Chronologie


Topographie


Etendue supposée :
Phase Siècle Fiabilté Superficie
1 Ier s. ap. J.-C., IIe s. ap. J.-C., IIIe s. ap. J.-C. Avéré 6.00
Réseaux - Voies terrestres :
Identifiant Itinéraire
Propositions G. Gouyet
Organisation - Edifices religieux et nécropoles - Temples et sanctuaires :
Identifiant Type lieu de culte Décoration Péribole Divinité
Cultuel LADAP-01 Fanum
Cultuel LADAP-02 Fanum Oui
Organisation - Edifices religieux et nécropoles - Sépulture isolée :
Type de sépulture Contenant Coffre funéraire
Incinération Coffre Oui
Incinération Urne en verre Oui
Organisation - Habitat:
Identifiant Type d'habitat Longueur Largeur Nombre de pièces Décoration Chauffage Thermes Activités artisanales
Pars urbana Autre Enduits peints, Marbre, Mosaïque Hypocauste Oui
Pars rustica - Bâtiment 1 Autre 8.00 7.50
Pars rustica - Bâtiment 2 Autre 10.00 8.00
Pars rustica - Bâtiment 3 Autre 16.00 12.00
Pars rustica - Bâtiment 4 Autre 10.00 10.00
Pars rustica - Bâtiment 5 Autre 11.00 10.00
Pars rustica - Bâtiment 6 Autre 9.00 7.00
Pars rustica - Bâtiment 7 Autre 33.00 32.00

Activités, productions et échanges


Artisanat :

Le territoire


Habitat rural :

Plusieurs sites d'habitats ruraux ont été repérés sur la commune de Ladapeyre :

  • Mouérue [EA 231020002] ;
  • La Gasne [EA 231020010] ;
  • Les Moulades [EA 231020027] ;
  • Montalchier [EA 231020030] ;
  • Les Combes [EA 231020033] ;
  • Les Turaux [EA 231002034].

Synthèse


Bilan :

L'étude du site des Montceaux, à travers trois campagnes de prospections géophysiques, a singulièrement renouvelé notre vision et notre interprétation du site. Cette découverte est parallèlement d'un apport substantiel pour l'étude des formes de l'habitat rural de la cité des Lémovices puisque le site correspond à l'une des rares villae à pavillons multiples alignés connues pour la Gaule Aquitaine et plus encore pour le territoire de la civitas. Elle complète de manière majeure, avec celle de Malemort-sur-Corrèze (Hanry-Besombes 2007 ; Hanry 2014), la liste établie en 2010 (Ferdière et al. 2010).

La cartographie des anomalies observées en 2014 et celles observées en 2016 montre le parfait fonctionnement dans un ensemble cohérent de la pars urbana (env. 3 500 m²) et de la pars rustica, selon une orientation comprise entre 12°E et 15°E.

Si l'on recherche quelques exemples de comparaisons dans le corpus publié de ce type d'établissement (Ferdière et al. 2010), avec des dimensions comprises entre 570 et 600 m de longueur, entre 100 et 160 m de largeur, et entre 5,7 et 9,6 ha de superficie, le site de Ladapeyre, sans en être l'exemple aux dimensions les plus importantes (15 ha, avec une moyenne à 6,5 ha) rejoint le groupe des plus importantes constructions :

- 1Aa.02 – Arpheuilles « La Mazère » (Indre) : 500 x 170 m ; p. 360
- 1Aa.04 – Avrolles « Fontaine des Martyrs » (Yonne) : 520 x 140 m ; p. 361
- 1Aa.16 – Dietikon (Suisse) : 650 x 200 m avec fanum dans la cour agricole ; p. 363
- 1Aa.31 – Levet « Le Champ des Pois » (Cher) : 600 m de longueur ; p. 366
- 1Aa.47 – Port-sur-Saône « Le Magny » (Haute-Saône) ; p. 369

Concernant la pars urbana avec une organisation du bâtiment en 3 principaux corps, quelques exemples complémentaires peuvent servir de comparaison :
- 1Aa.11 – Land de Sarre « Borg » (Allemagne) : 450 m de longueur et 150 m de largeur avec une pars urbana (< 3 000 m²) organisée en trois corps de bâtiment autour d'une cour à galerie ouverte en direction de la pars rustica.
- 1Ab.18 – Echternach (Luxembourg) : 500 m de longueur et 100 m de largeur avec une pars urbana (env. 9 000 m²) organisée autour d'une cour à péristyle ouverte vers la pars rustica.
- 1Aa.23 – Gigny « Puits de Jarcey / Goulot de Montmoreau » (Yonne) : 700 m de longueur et 200 m de largeur avec une pars urbana (env. 5 600 m²) autour d'une cour à péristyle.
- 1Aa.34 – Liéhon « Larry » (Moselle) : 450 m de longueur et 125 m de largeur avec une pars urbana (env. 5 600 m²) organisée autour d'une cour à galerie ouverte vers la pars rustica.

Bibliographie


Baret F. (2010) Les agglomérations « secondaires » gallo-romaines dans le Massif Central, cité des Lémovices. Rapport de prospection thématique. SRA Limousin, Limoges.

Baret F. (2011) Les agglomérations « secondaires » gallo-romaines dans le Massif Central, cité des Lémovices. : Rapport de prospection thématique. SRA Limousin, Limoges.

Baret F. (2013) : Les agglomérations “secondaires” gallo-romaines dans le Massif Central, cités des Lémovices, Campagne 2012, rapport de prospection thématique (prospection géophysique), SRA Nouvelle-Aquitaine, Limoges.

Baret F. (2015) : Les agglomérations “secondaires” gallo-romaines dans le Massif Central, cités des Lémovices, Campagne 2014, rapport de prospection thématique (prospection géophysique), SRA Nouvelle-Aquitaine, Limoges.

Baret F. (2016a) : La villa des Montceaux à Ladapeyre (23), campagne de prospection géophysique 2016, rapport de prospection thématique (prospection géophysique), SRA Nouvelle-Aquitaine, Limoges.

Baret F. (2016b) : “Les Montceaux, commune de Ladapeyre (23). Villa ou agglomération : état de la question à partir des recherches récentes”, Mémoire de la Société des Sciences Naturelles, Archéologiques et Historiques de la Creuse, 61, p.95‑108.

Baret F. (2018) avec la collab. de G. Caraire, S. Leder, T. Jubeau, « De l'agglomération hypothétique à la villa, l'apport du géoradar à la réinterprétation du site des Montceaux à Ladapeyre (Creuse) ». Journée d'étude Actualité des recherches archéologiques en Aquitaine romaine, Bordeaux, 2 février 2018, Aquitania, 34, 2018, Bordeaux, p. 343-352.

Dussot D. (1989) Carte Archéologique de la Gaule, La Creuse. Paris : Maison des Sciences de l'Homme.

Ferdière, A., C. Gandini, P. Nouvel, et J.-L. Collart (2010) : « Les grandes villae “à pavillons multiples alignés” dans les provinces des Gaules et des Germanies : répartition, origine et fonctions », Revue Archéologique de l'Est, 59, 357‑446.

Gouyet G. (1994) Rapport de prospection. Limoges : SRA Limousin.

Gouyet G. (1995) Rapport de prospection. Limoges : SRA Limousin.

Gouyet G. (1996) Rapport de prospection. Limoges : SRA Limousin.

Gouyet G. (1998) Rapport de prospection. Limoges : SRA Limousin.

Hanry, A. (2014) : La fouille de la villa de Cazaudet-Roumégoux, ZAC du Moulin 2, rapport de fouille préventive, INRAP Grand-Sud-Ouest.

Hanry-Besombes, A. (2007) : Malemort/Corrèze « Cazaudet », « Roumégoux ». L'occupation laténienne et gallo-romaine à la confluence de la Corrèze et de la Couze (bassin de Brive), rapport de fouille préventive, INRAP Grand-Sud-Ouest.

Janicaud G. (1930) Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse : p.643.

Leblanc R. (1995) Sites archéologiques et traditions orales en Creuse du nord-est. Travaux d'Archéologie Limousine 15 : p.131.